En fait, l’actuel PDG de Volkswagen, Herbert Diess, a également travaillé chez BMW en tant que directeur des achats jusqu’en 2015. Mais pourquoi Duesmann n’a-t-il pas commencé à travailler chez Audi plus tôt ? Soi-disant, c’est parce que son contrat actuel avec BMW n’expire qu’à l’automne et qu’il comprend une clause l’empêchant d’aller travailler immédiatement pour un rival. Il y a une courte période de réflexion, semble-t-il.

Duesmann est ingénieur en mécanique de formation et travaille chez BMW depuis 2007. Avant cela, il a travaillé chez Mercedes-Benz en tant que responsable du groupe motopropulseur de Formule 1. Quant à Stadler, eh bien… Volkswagen et Audi prétendent à juste titre qu’il est innocent jusqu’à preuve du contraire, mais la procédure judiciaire ne devrait pas se terminer de si tôt. Son cas ira-t-il en procès ? Va-t-il négocier un plaidoyer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.