Mais voici le problème : ces mêmes personnes écrivent maintenant à Juechter pour dire comment elles se sont réchauffées avec le style et aiment maintenant ces feux arrière. Ed Welburn, vice-président du design mondial de GM, m’a expliqué que lors des premiers groupes de discussion C7, on a demandé aux participants ce qu’ils n’aimaient pas dans le style C6 existant. Leur réponse majoritaire ? Les feux arrière. Allez comprendre. Plus précisément, ce sont les plus jeunes qui ont souligné que les feux arrière de la Corvette n’avaient pas radicalement changé depuis des années et que quelque chose de différent serait bien. Alors Welburn, Juechter et l’équipe ont tenté leur chance, et aujourd’hui, cela rapporte gros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.