Si, cependant, un propriétaire de Mustang se rend simplement sur la piste pour vérifier son temps d’un quart de mile sans courir contre un autre véhicule, alors tout est casher. Ford résume ainsi : « Tester les capacités de la Mustang n’est pas un problème. » La course contre une autre voiture (c’est-à-dire la possibilité d’un accident) est le problème ici. L’utilisation de la fonction de verrouillage de ligne même sur une propriété privée est également acceptable, tant que la course n’est pas impliquée. Mais voici notre question : comment Ford pourra-t-il même faire la différence entre une Mustang qui a fait une course de dragsters et une autre qui ne l’a pas été (à condition qu’aucun accident ne se produise) ? Juste quelque chose à considérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.